Contáctenos Quiénes somos
Cultura y sociedad | Redacción Espacinsular

Le samedi 18 mai 2019, le Haitian Compas Festival a fêté sa 21e édition. 21 ans déjà que Rodney Noël et Jean Michel Cecibon ont réussi le pari difficile de maintenir en vie l'un des plus grands rendez-vous de la musique haïtienne.

Presque tous les groupes musicaux ont foulé le podium du Compas Fest. Certains se sont toujours démarqués, d'autres se sont cassé le bec. À Wynwood cette année, cela n'a pas été différent.

Un Cubano hors pair nous a surpris et ravis lors d'un hommage à Skah Shah #1 ; une accolade de réconciliation entre deux frères musiciens, Pouchon et Shabba, nous a émus ; de nombreux groupes musicaux, dont Gabel, Nu-Look, Kaï nous ont épatés par leur désir d'innover qui s'accroit d'année en année ; et T-Vice, le Mèt Beton, ne cessera jamais de nous étonner par son efficacité dès qu'il s'agit de faire bouger les foules. Depuis plus d'une décennie, Ticket est présent pour cette célébration non sans failles, mais qui en vaut toujours la peine.

À notre approche du Wynnwood Convention Center dans la cour duquel se déroule l’événement, nous sommes accueillis par les effluves sonores du groupe Klere, l’un des premiers à se produire au festival. De loin, nous ne pouvons évaluer la réaction du public, déjà qu’ouvrir des festivités est une tâche assez ingrate. Tout autour de nous, des centaines de festivaliers arborant tenues décontractées aux couleurs du bicolore haïtien se dépêchent de rejoindre le centre afin de jouir de cette 21e édition de Compas Fest.

Publié le 2019-05-20 | Le Nouvelliste