Contáctenos Quiénes somos
De la frontera | Redacción Espacinsular

Claude Nelson, surnommé Paradis, un ressortissant haïtien de 29 ans rapatrié à la frontière de Jimani/Malpasse dans un état critique, le 13 novembre 2015, a finalement retrouvé sa famille à Tiburon (commune du département du Sud d’Haïti), sa commune natale. 

 Une délégation du GARR, institution qui avait hébergé Claude Nelson dans son bureau régional de Belladère depuis environ un mois, accompagnait le jeune migrant au cours de son voyage pour Tiburon, le samedi 20 décembre 2015. 

Les membres de la famille du rapatrié qui le croyaient mort ont été très heureux de le revoir. Ils en ont profité pour remercier le GARR qui avait accepté de le prendre en charge et le conduire dans sa terre natale. 

Soulignons que Claude Nelson avait été victime d’un accident de circulation survenu dans la matinée du 8 octobre 2015 au moment où les autorités migratoires dominicaines transportaient vers Haïti 46 migrants haïtiens. Au cours de cet accident 3 ressortissants haïtiens ont été tués et 27 autres blessés. 

Claude Nelson faisait partie des rescapés. Il avait été admis dans un centre hospitalier en République dominicaine avant d’être reconduit à la frontière de Jimani/Malpasse. Il avait été accueilli par le GARR dans un état très grave. Il ne pouvait pas même marcher ni piper mot. Le GARR a dû le placer dans un centre hospitalier privé de Port-au-Prince, capitale d’Haïti, où il a passé 8 jours en soins intensifs. 

Le GARR déplore la façon dont les opérations de rapatriement se réalisent dans certains points frontaliers du pays. Il appelle les autorités haïtiennes à exiger de l’Etat dominicain le respect des droits des ressortissants haïtiens au moment de leur reconduction sur le sol haïtien.