Contáctenos Quiénes somos
Noticias | Redacción Espacinsular

Port-au-Prince, le 24 novembre 2016- À l´occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes (25 novembre), l´équipe pays des Nations Unies en Haïti accompagne aujourd’hui le Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF) dans le lancement des 16 jours d´activisme contre la violence basée sur le genre. Cette période sera marquée par un programme d´activités qui invite également à la réflexion sur le rôle des femmes comme acteurs clés du développement durable.  « L´autonomisation et la matérialisation des droits des femmes sont des impératifs pour accomplir l´ensemble des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030 et l´objectif d´Haïti de devenir un pays émergent à l´horizon 2030 », a indiqué la Représentante spéciale du Secrétaire général (RSSG), Susan D. Page.   

 

 

 « C’est la responsabilité de tous et de toutes de prévenir et d’éliminer la violence sexiste qui affecte au moins une femme sur quatre en Haïti. Le financement des efforts pour l´autonomisation des femmes est crucial pour la prévention de la violence sexiste, ainsi que pour le développement. L’expérience montre que les pays qui investissent dans l´amélioration de la situation sociale et économique des femmes deviennent plus prospères et plus résilients pour faire face aux désastres naturels et aux crises, et pour les surmonter », a ajouté la RSSG.

 

 

À cet égard, les Nations Unies réitèrent leur soutien aux efforts de mise en application du Plan National d’Égalité Femmes-Hommes et du Plan National de Lutte contre la violence faite aux Femmes 2017-2027. 

 

 

En appui du thème international «Ne laisser personne de côté : Mettons fin à la violence à l’égard des femmes et des filles» et des thèmes nationaux‘‘Ak lalwa, n ap konbat vyolans sou fanm ak tifi’’ et ‘‘Patisipasyon fanm=Ayiti djanm’’, le calendrier des 16 jours d´activisme se déroule cette année autour de cinq journées clés : le 25 novembre (Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes), le 1er décembre (Journée mondiale de lutte contre le Sida), le 3 décembre (Journée internationale des personnes vivant avec un handicap), le 5 décembre (Journée internationale des volontaires) et le 10 décembre (Journée mondiale des droits humains).  

 

 

La campagne propose plus d´une vingtaine d´activités diverses telles que des ateliers de sensibilisation, des projets artistiques, des discussions avec des jeunes leaders, un match de football d´une équipe des Nations Unies avec la sélection nationale féminine sub-17 et des actions de plaidoyer pour la santé sexuelle et reproductive, ainsi que pour la prévention des maladies telles que le Sida.

 

 

La couleur orange sera à nouveau le symbole qui habillera les évènements et les bâtiments des Nations Unies, dans le monde et en Haïti, afin de réaffirmer leur soutien pour avancer dans l´égalité de genre comme un élément clé et transversal de l´agenda les Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030.Les 17 Objectifs de Développement Durable représentent l´engagement d´Haïti avec ses enfants et ses petits-enfants pour un future meilleure, et les Nations Unies resteront aux côtés d´Haïti dans ce chemin.

 

 

«Tous les acteurs de la société ont la responsabilité de promouvoir l´égalité de genre aux côté des autorités nationales et locales et encouragent les efforts d´Haïti pour éradiquer la violence sexuelle et sexiste, améliorer l’accès des femmes à une éducation égalitaire, aux services de santé et à un emploi de qualité, ainsi que pour renforcer leur participation dans la vie politique, institutionnelle et économique », a conclu la Représentante spéciale du Secrétaire général.